19/05/18 – Mémoire Vive – Palimpseste

19/05/18 – Mémoire Vive

Samedi 19 mai,

Il est 14h30, tout est prêt pour accueillir le public, nous sommes impatients. Joie, le soleil est au rendez-vous !

Le parc se rempli. Un, deux, trois… vingt, cent, mille deux cents personnes nous rejoignent sur la journée ! Un public nouveau, beaucoup de familles qui apportent leur vitalité et énergie au projet de l’Autre Soie.

J’anime, avec mes collègues, un atelier dessin sur le salon de rue du projet en préfiguration de la concertation et afin de commencer à questionner les envies des acteurs du territoire concernant les atmosphères, les architectures, les activités qu’ils souhaiteraient retrouver dans leur quartier. C’est un réel succès auprès des enfants qui laissent s’exprimer leurs imaginations. La prochaine fois, nous espérons pouvoir faire plus de place aux adultes !

Par brides, je m’extirpe quelques minutes pour aller découvrir en action les performances, propositions, ateliers proposés par les artistes présents dans le parc. Je suis les encollages rouges des murs et des bancs pour aller à la rencontre de LALCA et de leur installation sonore. Sur des petits poufs à l’abri de parasols ou dans un camion aménagé pour l’occasion, on peut écouter des récits sur l’habiter et l’hospitalité issus d’un travail de recherche documentaire mené dans le premier arrondissement de Lyon. On peut également feuilleter un livret portant sur l’hospitalité urbaine et les constructions réalisées par le collectif qui nous amène à nous questionner sur l’espace public et l’habiter précaire.

Sur le chemin du retour, je croise également la compagnie Des prairies qui nous propose de créer un vêtement à danser à partir d’un tissu créé spécialement pour l’occasion au motif de l’usine Tase et de partager des mouvements, gestes et danses avec des participants du centre d’accueil pour demandeurs d’asile géré par Forum réfugiés – Cosi aux ateliers réalisés en amont du festival.

De retour au salon de rue, je prête de temps à autre l’oreille pour entendre des fils des réflexions soulevées lors des rencontres canapés interrogeant l’urbanisme éphémère et la richesse endormie des zones urbaines en transformation. En début d’après-midi, c’était les récits clamés en musique par des habitant.e.s sur leurs parcours, engagements et actions contre les inégalités qui nous ont accompagnés.

19h, il est temps de rejoindre l’espace scénique pour terminer cette journée sur une note festive entre concert, flamenco et DJ Set !

J.Q.


L’ÉTONNANT CAMPEMENT

Quelles architectures éphémères fabriquent les passagers citadins, en transit vers demain ?
Quels rêves illuminent les paysages humains, dans la ville en perpétuel changement ?

Cette édition du festival Mémoire Vive est une invitation à observer le temps de l’humain et des villes. Ses artistes nous font entendre les bribes d’une ville qui nous murmure ses rêves.

Caravanes, camions, espaces de vie d’intérieur dressés dehors, peuples en déplacement, cabanes improvisées et mobilier de récupération, rejoignez l’étonnant campement, dans le parc de l’Autre Soie, futur lieu d’implantation du CCO.

INFORMATIONS

L’entrée du festival est à prix libre et donne accès à l’ensemble de la programmation.
Une restauration légère et un bar sont à disposition entre et pendant les spectacles.

De 14h à minuit dans le Parc de l’Autre Soie, 24 rue Alfred de Musset, 69100 Villeurbanne.

2018-06-04T12:05:15+00:00 avril 12th, 2018|Categories: Acte I, Événements|0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :