Balade urbaine n° 5

29 Mars,

aujourd’hui avec les hébergé du CAO, avec une anthropologue et une couple de français nous nous sommes promenés jusqu’au Barrage de la Centrale hydroélectrique de Cusset.  

Installée en pleine agglomération, sur la commune de Villeurbanne, la centrale hydroélectrique de Cusset a été mise en service en 1899. A sa construction, elle était la centrale la plus puissante de France. Avec 63 MW, elle reste aujourd’hui la plus importante installation hydroélectrique en zone urbaine. Cette centrale-barrage crée une différence de niveau d’eau de 12 mètres entre l’amont et l’aval : c’est ce qu’on appelle la hauteur de chute. L’eau fait tourner les 15 turbines des groupes de production de type « Kaplan » à axe vertical installés dans la centrale. Les alternateurs transforment cette énergie mécanique en électricité. Après un passage dans un transformateur pour élever sa tension, l’électricité produite rejoint le réseau de distribution. La centrale de Cusset produit en moyenne 415 millions kWh par an, l’équivalent de la consommation annuelle domestique d’une ville comme Villeurbanne (125 000 habitants). Cette énergie 100 % renouvelable et sans émission de gaz à effet de serre permet d’éviter, chaque année, le rejet de près de 240 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

EDF, Dossier de presse 2013, “Aménagement hydroélectrique de Cusset (Rhône)”.

Une fois arrivés sur place, les hébergés n’ont pas résisté à l’envie de faire des Selfies

Nous avons pu profiter du soleil, d’une petite pause café et du LiFi

16h nous nous remettons en marche pour renter au CAO:

Rue de Pierrefrite HQ. me raconte de son historie d’amour avec une jeune fille française… un amour impossible un peu comme celui de Roméo et Juliette. On tourne à droite, Rue Victor Iara, MAB. se moque de moi, j’ai appris de mots en arabe

-Tu les a appris où ces mots?

-Je les ai appris avec vous, tous les jours au CAO

Il rit.

Rue Victor Iara, intersection avec rue Léon Blum, presque rue de la Poudrette MAB. me raconte de son travail chez lui, il était couturier…

Intersection avec Rue Jean Bertin, on tourne à droite, Avenue des Canuts. On s’arrête, on attend ceux qui étaient resté derrière.

On poursuit sur Avenue des Canuts, on tourne à droite dans une petite allée, Allée du Textile. Le Château d’eau nous nous regarde avec un air imposante. A l’aide des français AOP nous racontons l’histoire de ce lieu.

Nous poursuivons à droite dans l’Allée du Textile, avec un petit groupe nous nous arrêtons devant l’Association portugaise. Ce n’est pas la première fois que je m’arrête avec des herbagés dans cet endroit. Qu’est que peut bien les passionner ici? Le FOOT: diffusion de match, baby foot….

Avenue Bataillon Carmagnole Liberté, qu’on suit de son coté droite. Petite pause devant l’espace Carmagnole, nous tournons à gauche dans rue de l’Ancienne Eglise et puis à droite sur rue Alfred de Musset jusqu’au CAO.

L.B.

2017-11-22T17:15:43+00:00avril 3rd, 2017|Categories: Acte I, Balades urbaines, Carnet de bord|0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :