Eliane écrit…

Poudrette,

enfance et pas sérieux,

poudre, houpette au parfum de sac de maman,

gratte-ciel,TNP, Charles Hernu;

rêves des demoiselles sur les bancs de béton;

la lycéenne à mes côtés rature et mâchouille;

coeur gravés sur les cèdres,

fil d’Arianne sur la route de la Soie,

le bombyx retient sa salive,

le fil, c’est le pétrole;

époque artificielle, hors de Soi !

mes pieds s’enfoncent, tapis de mousse,

duvet d’oiseau, nid de brindilles, pervenches ,

rûches en attente.

Le bàtiment rude, symétrique,

école du souvenir, se pelle;

Des générations ACETATE,

les petits enfants s’en frichent.

Ils ont pour mission de revivre de l’intérieur

et Alfred de Musset,

est à leurs côtés.

Eliane

2017-11-22T17:14:02+00:00avril 10th, 2017|Categories: Acte I, Artistique, De ma fenêtre, je vois un paysage habité|0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :