Atelier Conte Micro-mapping – AADN #1

Auteur et crédits photographiques: Fabien Marquet

Photographies dans l’ordre: première démonstration de micro-mapping, balade-découverte devant l’IUFM

 

Rêver et raconter la ville

A l’intérieur du Centre d’hébergement d’urgence (CHU)  sur le site de l’Autre Soie nous rejoignons les  membres de l’association AADN. Ghazi Frini est artiste-vidéaste et nous propose aujourd’hui et sur six autres séances un atelier de création numérique basée sur le micro-mapping et destiné aux enfants et habitants de l’hébergement d’urgence. Un petit groupe d’enfants de quatre à dix ans ainsi que leurs mères sont présent.e.s. L’atelier a pour thème: la ville rêvée et idéale.

 

Qu’est ce que le micro-mapping ?

 

Le vidéo mapping est  une technologie numérique permettant de projeter de la lumière et vidéos sur des volumes.

 

L’objectif de l’atelier 

 

L’atelier nous sert d’outils pour questionner le rapport des participants à leurs environnements de vie (le CHU et plus globalement le site de l’Autre Soie) et leurs projections d’une cité accueillante dans laquelle il.elle.s auraient plaisir à habiter. La maquette que nous allons réaliser sur ces sept séances d’atelier, ainsi que les histoires que nous raconterons à travers la projection d’effets et de vidéos  deviendront l’empreinte matérielle d’un rêve autour de la ville où se mêle éléments de projections de la cité de demain et objets et personnages imaginaires dont les enfants aiment à remplir leurs espaces.

L’objet crée pourra finalement être présenté au public pendant le festival de L’aventure ordinaire

 

Des fantômes dans la ville ?

 

Et si la création de cette ville imaginaire reflétait non seulement un idéal mais aussi les peurs et les inquiétudes des habitants ? Et si elle pouvait servir à mieux les comprendre et les appréhender ?

Depuis quelques temps des rumeurs nous remontent que l’ancien bâtiment de l’IUFM, actuellement en rénovation, est infesté de fantômes et que les habitants du CHU ont peur de s’en approcher. Notre pari dans le cadre de cet atelier sera aussi d’offrir l’occasion de penser, représenter et donner forme à ces monstres cachés, et peut-être même les apprivoiser.

Pour l’instant la question des fantômes a plutôt déclencher le rire des participants. Nous verrons par la suite si cette idée séduit.

 

 

La présentation du projet est faite par Razi qui nous offre une démonstration technique à partir d’une petite maquette de maison qu’il a déjà réalisée et sur laquelle il projette de la lumière, des couleurs, des nuages, une lune… On entend déjà les cris d’exclamations des enfants qui semblent déjà très enthousiastes et motivés. Déjà les premières idées commencent à fuser. Nous espérons que cet atelier sera également pour les mamans, l’occasion de surmonter leurs appréhensions et leur peur de ne pas être à la hauteur d’un point de vue créatif. « On va rêver ! » conclut très justement l’une d’entre elles.

2018-11-05T13:02:06+00:00 octobre 12th, 2018|Categories: Alynéa, Artistique|0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :