Atelier Design du 03 octobre 2019

L’atelier signalétique commence à 17h. Quatre des membres de notre groupe initial (Pablo, Antoine, Orlane et Vincent) ont pris part à une activité intitulée “atelier design” dans le cadre du 5ème festival “L’aventure ordinaire”. On ne savait pas trop à quoi s’attendre, finalement. Magalie Rastello (une designeuse organisatrice du projet et associée au CCO), nous avait juste expliqué que cela avait pour but de penser une signalétique dans le quartier avec des ateliers organisés tout au long de l’année.

Il faut bien le dire le cadre est un peu particulier, effectivement en plus de ne pas savoir à quoi s’en tenir, nous voilà rassemblés dans une salle aux allures de patchwork; mélangeant une ambiance de travaux et de bâtiment abandonnés. Les murs jaunes pâles se composent de post-it, photos d’activités précédentes, dessins d’enfants, et même je crois quelques tags épars. Et nous voilà finalement assis sur des chaises de tapissier autour de tables en plastiques remplis de feutres et de crayons de couleurs pour faire des dessins de nos projets réalisés lors de cet atelier sur le quartier de la Soie.

Bien sûr, nous ne sommes pas seul, si le but est bien de travailler sur une signalétique du quartier, alors c’est quand même plus intéressant avec des habitants de celui-ci. On est donc mélangé avec 3 personnes qui animent la vie associative de la Soie, la seule déception est de ne pas avoir pu partager plus de choses avec d’autres habitants côtoyant le quartier d’une autre manière (habitation, travail, lieu de passage..). Le but a ensuite été de créer deux groupes de 4 en mélangeant les individus pour réfléchir sur différents aspects de la construction d’une signalétique de quartier.

Mais au final, cela s’est avéré être très plaisant de partager le point de vue de gens qui connaissent en profondeur leur quartier qui veulent développer des activités autour. On a donc pu échanger pendant 2 bonnes heures, en partant dans toutes les directions dépassant bien souvent le cadre initial posé par Magalie. Enfin, 19h bien passé, on s’est tous retrouvé pour partager nos échanges et travaux et voir ce qu’il en était ressorti. Principalement ce fut la volonté de valoriser son histoire (usine TASE, vague d’immigration, modernisation…) au travers de différentes activités visuelles, auditives ou au travers de chemin traversant le quartier.

Le thème du 1er groupe était « l’histoire », le projet était la création d’une vidéo de l’usine TASE en utilisant des sons de l’époque industrielle et dans le même principe, ajouté du sensible (son, vidéo, odeur..) lors de la visite de l’usine pendant les balades urbaines.
Crédit photo: Olivier Givre

 

Le second, lui a tiré le thème « signe », leur objectif était de mettre en place des itinéraires de circulation reliant des lieux emblématiques avec des animations sonores et audiovisuelles pour raconter l’histoire du quartier.
Crédit photo: Olivier Givre

Ce qui est assez amusant à observer, c’est la façon dont chaque personne perçoit son environnement qu’il soit quotidien ou unique. Cela se voit particulièrement dans ce que l’on fait ressortir comme priorité à développer ou à mettre en valeur dans un milieu urbain. Mais, en fait c’est cet échange qui est  intéressant dans cette atelier, mêlé au projet de réflexion autour de la construction d’un système de mise en valeur d’éléments géographiques, patrimoniaux, culturels, sportifs… du quartier pour donner envie à ceux qui y vivent et aux autres de le visiter ou revisiter.

 

Auteurs : Navarre Vincent, Canadas Orlane

2020-01-06T16:50:48+00:00novembre 5th, 2019|Categories: Acte II, Journal de terrain d'apprentis anthropologues|0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :