MEMENTO

Artfactories/autresparts (Afap) se propose de mener un travail de recherche-action sur trois ans, sur le terrain de la métropole lyonnaise, autour des enjeux de mémoire que mettent en évidence les pratiques d’occupation temporaire d’espace. La première année du travail (2019-2020) portera sur deux occupations temporaires d’espaces emblématiques de ces pratiques à l’échelle métropolitaine, celle de l’assocation Lamartine, au moment de son relogement sur trois nouveaux sites, Tissot, la villa Pionchon et la Robinetterie et celle du CCO au travers de l’occupation temporaire du CCO-La Rayonne, qui préfigure son propre relogement sur le site. Notre approche, fondée sur une sociologie de l’intermédiation, visera à mesurer au plus près des pratiques ce qui se passe dans cette reconversion par l’usage et ce qui s’y joue du point de vue de la ville sensible, du territoire, de ses habitants – ce qui s’y joue comme mémoire, mais également ce qui s’y joue comme “à venir.

Pour cette première année, le projet entend se développer autour de différents moments (projections, tables-rondes, séminaire de recherche) ainsi que d’une permanence de recherche sur les différents sites de l’association Lamartine et du CCO. Cette permanence de recherche vise à alimenter ces différents temps tout en proposant une dynamique de recherche-expérimentation transversale au projet Mémento.

Pour suivre le projet dans les détails et pour participer aux différents moments les informations seront accessibles ICI

2020-01-22T12:34:59+00:00janvier 6th, 2020|Categories: Acte II, MEMENTO|0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :