Acte III

Acte III Palimpseste – 2020-2023- Le chantier

En octobre 2020 s’achèvent les 24 mois d’occupation temporaire du bâtiment patrimonial de l’Autre Soie. Les structures ont déployé leurs idées, leurs projets, ont collaboré, découvert le territoire et revisité le lieu. Un nouveau décor, de nouveaux personnages… Palimpseste entre dans l’acte III (2020-2023) : LE CHANTIER ! 

Une nouvelle étape sous le signe des travaux : plusieurs démolitions dont le bâtiment qui accueille actuellement le CHU, réhabilitation du bâtiment patrimonial, construction de logements, de bureaux et du nouvel équipement culturel du CCO.

Deux déménagements : les familles quittent le CHU actuel pour les habitats modulaires, une partie des résidentes et des résidents de la première occupation temporaire quitte les lieux et d’autres poursuivent l’aventure au CIO pendant la rénovation du bâtiment patrimonial. Dans les nouveaux locaux, les m2 disponibles rétrécissent.  Les ateliers artistiques et numériques ouverts au public, ainsi que les activités des occupantes/occupants et du CCO continueront de se déployer. La nouvelle tente servira d’abri pour les activités plein-air.

En plus de la programmation événementielle, une table d’hôtes sera tenue par des familles du CHU à côté d’un espace bar-conciergerie animé par le CCO : ces espaces modulaires complémentaires  offriront un accueil régulier du public du quartier et de la métropole.

Réécrire la ville sur elle-même : c’est bien le dessein de cet acte III, lors duquel le bâti se réécrit. Les matériaux de déconstruction seront soigneusement sélectionnés pour être en partie réutilisés sur place et intégrés aux bâtiments neufs. Tel un palimpseste, le projet de l’Autre Soie conservera un bout de son passé pour l’intégrer à son futur. Le patrimoine naturel local, témoin d’une temporalité et d’une spatialité autre, se révèle comme un poumon vert dans ce paysage urbain largement minéral et en pleine mutation. Lui aussi subi un changement important depuis que les lieux ont repris vie.

De nouvelles et nouveaux protagonistes entrent en scène : les architectes, paysagistes, scénographes, les ouvriers et ouvrières et autres professionnelles et professionnels du bâtiment seront quotidiennement sur place, transformant peu à peu le paysage urbain et social. Le décor évolue, l’environnement est bouleversé. Alors que des repères anciens s’effacent et que d’autres sont conservés et mis en valeur, de nouveaux voient le jour.

Ces bouleversements ne sont-ils pas l’occasion de faire naître de nouveaux possibles ? De mettre en lumière ce qui est d’habitude caché ? 

Cette phase particulière sera également l’occasion de poursuivre et élargir le dialogue avec les riverains et riveraines, les artistes et les usagers. Chaque personne aura la possibilité de s’approprier le chantier à sa façon, de l’expérimenter, le vivre selon ses propres modèles.

La Cie Système K en résidence longue sur le site,  investit le terrain de la future salle de spectacle de La Rayonne pour y installer un campement. Une programmation estivale de concerts au parc permet d’imaginer la future salle de spectacle. L’acte artistique se nourrit du territoire : le lien précède la pierre. Symboliquement et dans notre imaginaire le futur équipement commence à se dessiner.

Une belle occasion, donc, d’observer et de révéler l’impact de ces transformations sur l’environnement, les individus,  les groupes et leurs traces sur le  futur projet.