Alarme incendie: fausse alerte

23 Mai,

Heure de pointe en cuisine, va-et-vient dans les couloirs. Un petit groupe de personne stagne au niveau des chambre 10 et 11, beaucoup sont dans le jardin pour se faire bronzer.

13h l’alarme incendie est déclenchée.

Pas de panique, personne ne bouge: il y a toujours du monde dans la cuisine, le petit groupe arrêté à papoter dans le couloir est toujours là.. ils ne bougent même pas d’un pas. Tout le monde reste cool

L’Equipe de Forum Réfugié qui était à ce moment là en train de reprendre sa pause déjeuner, accourt dans les couloirs pour éteindre l’alarme.

Je vous l’avait dit, pas de panique car au CAO la sirène est tout à fait normal et semble ne gêner personne.

L’alarme a été déclenché intentionnellement par quelqu’un de hébergés, ce n’est pas la première fois.

Une équipe de 3 personnes de Forum Réfugiés, une pour chaque étage, partent éteindre l’alarme.

13h07 l’alarme est déclenché à nouveau, moi aussi je reste où je suis, ce qui n’est pas normal même s’il n’y a pas le feu il faudrait avoir un minimum de réflexe!

13h10 la sirène anti incendie est toujours en train de sonner. Je décide de sortir dans le couloir: vide, vide total. Personne ne se soucie de ce bruit, c’est claire encore une fois que c’est intentionnel.

Mais le jour où il y aura vraiment le feu? on restera comme ça, sans bouger?

13h12 l’équipe  va en fin (re)éteindre l’alarme. Un peu fatigués par la fréquence de cet acte, ils sont les seuls à le prendre vraiment au sérieux.

 

Puisqu’il n’y a jamais 2 sans 3, doit-on s’atteindre à un nouveau déclenchement de la sirène anti incendie?

 

2017-11-22T17:03:35+00:00 mai 23rd, 2017|Categories: Acte 1, Carnet de bord, La vie au CAO|0 Comments