Loading...
PALIMPSESTE 2017-11-14T17:47:11+00:00

LE CONTEXTE


Le CCO est impliqué avec les membres du GIE Est-Habitat dans le projet de création de l’« Autre Soie », un projet d’innovation sociale et culturelle, situé dans un secteur du centre-est de l’agglomération lyonnaise, sur les villes de Villeurbanne et de Vaulx-en-Velin. Le territoire marqué par la désindustrialisation est aujourd’hui réinvesti par les pouvoirs publics dans le cadre d’un grand projet urbain pour créer un pôle économique dans le tertiaire, une offre de logements diversifiée, un pôle de transports publics, une trame verte reliant les sites naturels majeurs et une mise en valeur de « l’esprit des lieux ». Sur un même espace urbain, de nouveaux espaces de travail et de loisirs côtoient ainsi des traces du passé industriel et des migrations successives qui connaissent des destins divers entre déclassement et patrimonialisation.

Dans un des bâtiments annexes d’un ancien IUFM1 promis à une probable destruction à moyen terme, un CAO a été installé. Depuis le 21 novembre il a vu se succéder plusieurs vagues de personnes. Il héberge actuellement 140 hommes migrants seuls, la majeure partie sont ceux déplacés depuis le démantèlement de Calais et, plus récemment, à ceux du Campement Grand Synthe.

Actuellement, la moitié de ces personnes viennent du Soudan et d’Afghanistan, les autres sont Érythréens, Pakistanais, Kurdes, Libyens, Guinéens, Burkinabés, Ethiopiens…

Une majorité d’entre eux est inscrite dans la démarche de demande d’asile. Tous devraient partir d’ici fin Octobre 2017. La gestion du centre dépend de l’association Forum Réfugiés-Cosi .

Il s’agit d’un projet de longue haleine (2017-2025) qui se divise en plusieurs parties nommées Actes.

L’Acte 1 correspond à la durée de vie du CAO (novembre 2016-octobre 2017), il questionne les rapports entretenus par les demandeurs d’asile avec leur environnement urbain et met en place un dispositif visant à garder une trace de leur passage

Démarrage de la recherche-Action le 1er février 2017

LE COMITE SCIENTIFIQUE

_________________________________________________________________________________________________________________

Claire Autant Dorier maître de conférence à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne, Enseignant-chercheur au Centre Max Weber, membre de l’Université de Lyon.
Bianca Botea Coulaud maître de conférence en ethnologie à l’Université Lumière Lyon 2. Responsable du Master Anthropologie parcours Mobilités: hommes, temps, espaces.
Marina Chauliac conseillère pour l’ethnologie à la DRAC et chercheure associée au IIAC/CEM.
Alain Chevenez maître de conférences à l’Institut Denis Diderot de Dijon qui travaille sur les questions urbaines et la façon dont la ville se cosnstruit. Il travaille actuellement sur les acteurs invisibles de la ville.
Nadine Haltim Dubois chercheuse inventaire Région Auvergne-Rhône-Alpes, historienne, qui travaille notamment sur l’architecture et la mémoire ouvrière.
Fernanda Leite Directrice du CCO.
Nathalie Ortar est anthropologue, chargée de recherche au Laboratoire Aménagement Économie des Transports à l’ENTPE. Elle travaille actuellement entre France et Etats-Unis sur les questions du développement durable et de l’énergie au travers d’une anthropologie du quotidien et de la culture matérielle.
Michel Rautenberg directeur de la faculté de Sciences Humaines et Sociales de l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne, membre de l’Université de Lyon, chercheur au Centre Max Weber.
Vincent Veschambre est habilité à diriger des recherches en géographie, membre du laboratoire Environnement, ville et société. Il est par ailleurs directeur du Rize.





Acte II

2018-2020

occupation temporaire